COIFFURE : LES COUPES COURTES TRÈS EN VOGUE À DAKAR

COIFFURE : LES COUPES COURTES TRÈS EN VOGUE À DAKAR

« Petite tête frisée », « raie de milieu » ou « coupe carrée » : ces coupes dites courtes ont la cote chez les femmes en quête de beauté pour la fête musulmane de l’Aïd-el-Kébir, communément appelée Tabaski au Sénégal.

A quelques jours de cette fête à célébrer vendredi et samedi, les coupes courtes font fureur dans les salons de coiffure. C’est le cas de « Chez Latyfah », un salon situé dans un quartier dakarois.

« Les femmes aiment bien les coupes courtes parce qu’elles sont très pratiques. On n’a pas besoin de se coiffer. Ces coupes sont plus maniables et faciles à porter, surtout pour les femmes qui voyagent. On les remet facilement à l’endroit », explique Awa Ndao Sarr, la patronne de « Chez Latyfah

Ndèye Astou Sall, l’une de ses clientes, adore les coupes courtes en raison de leur « simplicité ». « Elles sont assez légères et moins encombrantes que les autres coupes. C’est pourquoi je les aime. Je suis venue commander une perruque », dit Mme Sall.

Amy Cissé fait partie de ces nombreuses femmes cherchant à lustrer leur chevelure pour la fête de Tabaski. Elle mise aussi sur la « petite tête frisée ».

« J’ai choisi cette coiffure parce qu’il fait chaud’’ et parce que ces coiffures sont « vraiment agréables à porter en cette période de chaleur », dit Mme Cissé.

Dans un salon de coiffure de Liberté VI Extension, à Dakar, les coupes courtes sont également adulées, même si une une bonne partie de la clientèle de Ndèye Marème Mbengue aime surtout la « perruque frontale » et le « chignon accessoirisé », qui sont des coupes longues.

« Les coupes courtes sont très prisées cette année parce qu’elles sont plus pratiques que les autres », confirme Mme Mbengue. « Elles sont assez courtes. Ça fait chic et très classe en même temps », apprécie-t-elle.

Les coupes courtes sont toutefois délaissées par d’autres femmes, qui leur préfèrent d’autres modèles, qui ont l’avantage par exemple de faire gagner du temps.

Pour avoir les premières, il est fort probable de passer des heures au salon de coiffure. La « perruque lace-front », les « deux tresses », la « perruque 360 » et d’autres coiffures tentent de résister à la fureur des coupes courtes.

Les coiffures dites américaines aussi sont prisées par certaines femmes, celles faisant partie de la clientèle du salon « Elvice » par exemple, dont la gérante est aux petits soins de ses clientes, tenant à leur faire des « tresses originales », autrement dit, de belles tresses.

« Une belle tenue va avec une superbe coiffure. Il faut passer des heures au salon si c’est nécessaire », dit-elle, entourée de plusieurs femmes qui tiennent à repartir la chevelure bien lustrée.

« Nous n’avons pas du mal à attendre le temps qu’il faut. L’essentiel, c’est d’avoir une tête bien faite, le jour de la Tabaski », commente une dame, au sujet des longues heures à passer dans les salons. Elle adore les « tresses américaines », en raison de leur « simplicité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons