Une étude révèle que devenir père rendrait les hommes fidèles (Explications)

858

Comme les femmes, les hommes développent aussi leurs instincts paternels. Ils désirent à un moment de leur vie « devenir père ». Et à cet instant, ils choisissent une femme. Selon une étude, les hommes ont une baisse du taux de testostérone à la naissance de leur enfant. Ainsi, les pères seraient moins frivoles que les autres hommes.

Pour étayer cette expérience, des chercheurs avec à leur tête le professeur Christopher Kuzawa, anthropologue à l’université de Northwestern en Illinois, ont suivi 624 hommes âgés de 21 à 26 ans vivant aux Philippines.

Les hommes étaient répartis de sorte que plus de 208 parmi eux, étaient engagés dans une relation stable, et sont devenus père pour la première fois.

Les résultats de cette étude, ont été publiés dans les annales de l’Académie nationale américaine des sciences (National Academy of Sciences).

L’équipe du Professeur Christopher a constaté que le taux de testostérone des nouveaux pères a diminué d’un tiers. La baisse des testostérones serait donc « biologiquement programmée » pour que les nouveaux pères prennent soin de leurs enfants sans toujours penser au sexe. Ils ont ajouté que le fait d’élever sa progéniture requiert un tel effort que leur coopération est nécessaire.

Par contre les chercheurs ont remarqué que les hommes célibataires avaient un taux de testostérone plus élevé que les pères.

En effet, les pères sont tellement préoccupés par leurs nouveaux nés que « aller séduire d’autres femmes est le dernier de leurs soucis ».

 

afrikmag