Pourquoi les hommes et les femmes commettent-ils l’adultère?

C’est un sujet qui est encore tabou. Lorsqu’on parle d’infidélité, d’adultère ; on a tendance a pensé aux hommes. Et pourtant beaucoup de femmes le font aussi. Mais qu’elles en sont les causes ? Le manque d’amour en vers leur mari ? Le mariage forcé ? Toutefois c’est un sujet qui soulève beaucoup de questions mais qui reste encore tabou dans notre société. Et surtout celle africaine.

Que signifie l’adultère ?

Il est souvent défini comme étant n’importe qu’elle relation sexuelle hors mariage. Ou encore le fait qu’un (e) époux (se) viole son serment de fidélité et de partage et consent à avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint.

  • L’homme avec qui une personne, qui n’est pas son conjoint, a des relations sexuelles est appelé amant.
  • La femme avec qui une personne, qui n’est pas son conjoint, a des relations sexuelles est appelée maîtresseou amante

Vers les années 1800 l’adultère féminin était criminalisé vu que la femme était considérée comme une ressource. Et l’adultère masculin était très peu répréhensible.

Quelles sont les causes de l’adultère ?

Les psychothérapeutes expliquent que l’adultère est l’expression d’un manque dans le couple. Voici les raisons qui poussent en général certaines personnes à cet acte.

  • quand l’un rend la vie impossible à l’autre ;
  • quand l’un ressent un manque d’attention et de tendresse ;
  • quand l’un n’a pas l’appétit sexuel rassasié ;
  • quand l’un ressent la perte de désir dans le couple.

Adultère et religion

Sur le plan religieux l’adultère est condamné par toute les religions que ce soit l’Islam, le christianisme et le judaïsme.

Selon le christianisme : l’adultère est condamné tout aussi formellement dans le Nouveau Testament. En cas de repentance, le pardon de Dieu est permis, voir épisode de La femme adultère (Jn 8,2-11).

Et l’Islam : condamne moralement à la fois l’adultère masculin et féminin. De nos jours, mis à part dans les quelques pays qui ont remis en place la Charia, l’adultère est uniquement condamné moralement, c’est-à-dire que les hommes et les femmes qui ont commis l’acte d’adultère peuvent être rejetés par leur communauté et leur famille, mais ne seront pas condamnés légalement.

La lapidation (qui est l’action de lapider quelqu’un c’est-à-dire tué à coups de pierre) : De nos jours, l’adultère est interdit dans les pays appliquant la Charia. Cette disposition est fondée sur une interprétation du Coran, qui mentionne la lapidation, dans d’autres versets que ceux concernant l’adultère. Toutefois, dans la sourate 24 du Coran, verset 2-5., il est mentionné que pour qu’un adultère soit reconnu, il doit y avoir quatre témoins oculaires de ces actes. Cent coups de fouet sont alors infligés aux adultères s’ils sont reconnus coupable devant une foule de croyants.

Conséquences

Une célèbre citation dit : « La femme infidèle a des remords, la femme fidèle a des regrets ». On remarque qu’après une infidélité, ou un adultère seules 7,2 % des femmes se sentent coupables. C’est un chiffre assez marquant qui montre que les femmes ne se sentent pas si coupables d’un adultère. Et pourtant beaucoup de femmes n’osent pas avouer qu’elles ont trompé leur mari. Et encore moins dire la raison pour laquelle elles l’ont fait.

Les conséquences les plus marquants sont : la rupture, le rejet de la famille, de la société, etc.

Afriseries

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons