Koh-Lanta : Fabian, éliminé : « Je vais sortir mon auto­bio­gra­phie dans les mois à venir »

Appré­cié des uns, détesté des autres, Fabian est l’un des candi­dats emblé­ma­tiques de Koh-Lanta Fidji. Éliminé par les derniers aven­tu­riers restants, le Suisse revient sur son parcours.

Il a été éliminé ce vendredi 3 novembre : Fabian quitte l’aven­ture Koh-Lanta Fidji. Le Suisse a répondu aux ques­tions de Gala, et fait notam­ment face aux télé­spec­ta­teurs et télé­spec­ta­trices qui l’ont accusé d’être mani­pu­la­teur.

Gala : Êtes-vous fier de votre parcours ?

Je suis fier d’avoir parti­cipé à Koh-Lanta. Mon aven­ture était juste incroyable. Je suis content de ne pas être sorti sur une mésen­tente ou un clash. Je suis sorti durant une phase de jeu et c’est super.

Gala : On vous a souvent repro­ché d’être trop stra­tège voire « mani­pu­la­teur ». Que répon­dez-vous à ces accu­sa­tions ? 

Stra­tège, oui, ça se voit. Mani­pu­la­teur, je ne sais pas. S’il y a un mani­pu­la­teur, c’est qu’il y a forcé­ment des gens qui sont prêts à être mani­pu­lés et je ne pense pas que ce soit le cas. Certains candi­dats, qui voulaient aller plus loin, se sont alliés à moi, mais je ne pense pas du tout les avoir mani­pu­lés.

Gala : Que cher­chiez-vous en vous inscri­­vant à Koh-Lanta  ?

Je voulais prou­ver à mes enfants que rien n’est impos­sible. Que peu importe d’où l’on vient, on peut faire une aven­ture aussi incroyable que Koh-Lanta et en sortir la tête haute.

Gala : Avez-vous souf­fert des condi­tions de vie sur le camp  ?

Pas spécia­le­ment. Quant à l’absence de mes proches, je m’y étais préparé. Avant de partir, j’avais enre­gis­tré des messages pour mes enfants. Ma femme les leur faisait écou­ter pour qu’ils n’aient pas l’impres­sion que j’étais loin d’eux.

Gala : Quels sont les retours de vos enfants depuis la diffu­­sion des émis­­sions  ?

Elvis, le plus petit est content de voir son papa à la télé­vi­sion. Le plus grand, lui, s’en fiche un peu, même si ses copains à l’école lui disent que c’est super.

Gala : Qu’est-ce que Koh-Lanta vous a appris sur vous ?

Koh-Lanta m’a permis de m’ouvrir émotion­nel­le­ment. Juste­ment, je lance mon entre­prise. Je me rends compte main­te­nant que j’ai des capa­ci­tés. Certaines personnes souhaitent colla­bo­rer avec moi parce qu’elles se sont rendues compte que j’étais quelqu’un de solide.

Gala : Koh-Lanta vous a donc ouvert de nouveaux hori­­zons?

L’aven­ture m’a permis de chan­ger radi­ca­le­ment d’orien­ta­tion profes­sion­nelle, puisque j’ouvre actuel­le­ment mon entre­prise de team buil­ding. C’est l’occa­sion de travailler avec des jeunes en diffi­culté sociale. Je vais égale­ment sortir mon auto­bio­gra­phie dans les mois à venir.

Gala : Main­­te­­nant que la réuni­­fi­­ca­­tion a eu lieu, qui voyez-vous aller au bout de Koh-Lanta ?

Je crois en Maxime et souhaite qu’il arrive à l’épreuve des poteaux.

Show Buttons
Hide Buttons