Livre : Gabourey Sidibe, la révélation du film « Precious », publie ses mémoires

31

Révélée par le film « Precious », flamboyante dans la série « Empire », l’actrice hors norme Gabourey Sidibe publie une autobiographie déjà acclamée.

Des mémoires à 34 ans… est-ce bien sérieux ? Non, mais on n’en attendait pas moins d’une célébrité qui s’est toujours jouée des convenances avec un rire communicatif. À lire son ouvrage qui vient de paraître, This Is Just My face, Try Not to Stare (« C’est seulement mon visage, essayez de ne pas me fixer »), Gabourey Sidibe – alias « Gabby », pour ses fans – n’aurait même pas eu besoin d’attendre son ascension fulgurante dans le monde du show-biz pour écrire une histoire passionnante.

On se souvient qu’une pluie de récompenses a célébré sa première prestation, au cinéma, dans le film indépendant Precious, en 2009. Des critiques avaient prédit que cette jeune femme très corpulente de Harlem serait incapable de jouer autre chose que sa vie… Une dizaine de longs-métrages et de séries télé plus tard, elle est devenue une figure familière des écrans

Un récit sans pathos

Son autobiographie raconte aussi l’avant-Hollywood. Un père polygame, une mère qui chantait dans le métro pour pouvoir subvenir aux besoins de ses deux enfants, son premier petit boulot comme animatrice de téléphone rose… Gabourey Sidibe parle évidemment de sa vie dans un corps obèse et noir, ce corps qu’elle nomme quand elle est déprimée « mon 11 septembre à moi ».

J’ai mérité chaque centimètre de ma beauté

Mais il n’y a jamais de pathos dans son récit. Au contraire, la star king size signe un hymne à la confiance en soi qui tombe à point nommé en pleine vogue du black empowerment. « Quand je dis que je suis belle, je n’attends pas que quelqu’un se mette à m’applaudir et pense que je suis courageuse, écrit-elle. […] Je le dis parce que je le crois. J’ai mérité chaque centimètre de ma beauté. »

PARTAGER