Marie Claire : À quelle heure vous levez-vous le matin ?

Sarah Lavoine : À 7 h 30 pour petit-déjeuner avec les enfants.

Sortez-vous sans maquillage ?

Très souvent quand je vais au bureau, sans rendez-vous particulier.

Avec ses grains de rubis qui assurent un effet bonne mine, la Crème Diffuseur de Beauté Booster d’Eclat de Galénic est faite pour moi.

Pourquoi vous maquillez-vous ?

L’hiver ou quand je n’ai pas assez dormi, un peu de mascara, de fond de teint poudre et un coup de blush sont bien utiles. Mais je ne sais pas me faire l’œil.

Le sport fait-il partie de votre vie ?

J’ai longtemps fait de la boxe puis plus rien. J’ai repris à fond, trois fois par semaine, dans une salle où j’alterne séance avec un coach et cours collectifs de yoga, Pilates ou abdos intenses. Essentiel depuis que j’ai arrêté de fumer. Après huit ans d’essais, j’y suis enfin arrivée grâce à l’auriculothérapie.

Un plaisir simple ?

Un bain tous les matins. J’y passe mes coups de fil et réponds à mes mails. Un massage japonais à domicile, avec pincements jacquet pour le visage.

Les produits de beauté dont vous ne vous séparez jamais ?

Un Fond de Teint Compact de Dior, la Poudre Terracotta Mate de Guerlain, un Baume à la Rose pour les Lèvres de By Terry et le Sérum Confort à l’Huile d’Argan de Galénic (il sortira en septembre, ndlr).

Quel regard portait votre mère sur votre physique ?

Elle a eu trois filles puis un garçon. J’étais la deuxième et j’ai cultivé une allure de garçon manqué. Elle était naturelle mais voulait qu’on porte une ceinture, qu’on ait les cheveux propres et les mains nettes.

Que transmettez-vous à votre fille en matière de beauté ?

Un sens du naturel. Yasmine a son style sans être dans les marques. Je la trouve belle, je suis fière d’elle.

Aimez-vous votre âge ?

Dans ma tête, j’ai 25 ans. Mais mon âge ne me dérange pas. J’aime ce que j’ai fait, avoir eu ma fille jeune puis deux autres enfants. Je reste sereine.

Que faites-vous pour entretenir vos cheveux ?

J’utilise les shampoings Leonor Greyl et le Spray de Soin Démêlant Bleu Equave de Revlon spécial blondes. Pour le reste, je les confie e à Delphine Courteille ou à David Lucas.

Quelle est votre addiction ?

Le travail et le vin rouge.

Une astuce beauté personnelle ?

Je glisse mes deux mèches de devant sur un bigoudi que je laisse poser sur le dessus de ma tête, même en voiture. Cela laisse un mouvement qui me donne l’impression de sortir de chez le coiffeur.

Le geste beauté absolument indispensable ?

Appliquer plusieurs fois par jour une crème pour les mains.

Votre secret après une nuit blanche ?

Je ne bois jamais de café mais je m’autorise un Coca Light au petit-déjeuner si je n’ai pas assez dormi.

Le parfum qui vous ressemble le plus ?

Je suis fidèle à Obsession de Calvin Klein, en hiver et à Mûre et Musc de L’Artisan Parfumeur, en été, que je partage avec ma fille. J’aime aussi Orange Sanguine de L’Atelier Cologne. J’ai dans l’idée de sortir ma propre cologne.

L’odeur à laquelle vous êtes la plus sensible ?

J’ai souvent passé des vacances à Bali avec mon mari et mes enfants. J’aime l’odeur des fleurs de frangipanier que l’on pose là-bas le soir sur votre lit. Leur senteur m’emmène en voyage.

Une définition de la beauté ? Qui l’incarne ?