Un vaccin contre l’homosexualité découvert en Russie

145

La science ne finira jamais de nous surprendre. En Russie, des scientifiques ont découvert le vaccin contre l’homosexualité. Celui-ci a pour fonction d’empêcher l’homosexualité de se développer chez les enfants. Ainsi, plus tôt l’enfant est vacciné, moins il aurait de chances de devenir homosexuel.

Le Dr Dimitri Yusrokov Slamini et son équipe ont fait découverte que l’on peut qualifier de première dans ce monde. Ils ont découvert le vaccin contre l’homosexualité. Ces  scientifiques russes ont travaillé sur base d’une étude de 1959 publiée sous le titre « Homosexualité: Psychiatrie, maladie ou génétique ? » du docteur H. Schwartz, qui affirmait que l’homosexualité n’est qu’une maladie traitable comme la grippe ou la rubéole.

«Les xénodioestrogènes sont un type de mimétiques oestrogènes trouvé dans les composés chimiques naturels ou synthétiques. Les xénodioestrogènes synthétiques comme les PCB, BPA et phthalates ont prouvé avoir des effets oestrogéniques sur les organismes vivants et perturbent positivement le système endocrinien» explique le Dr. Yuri Krutchev, qui a pris part à l’expérimentation.

Cette grande avancée a attiré de nombreuses critiques du monde lesbien, gay, bisexuel et transgenre (LGBT). Certains gouvernements à la politique ferme auraient déjà précommandés plusieurs milliers de vaccins, notamment une commande groupée des pays suivants: Afghanistan, Arabie saoudite, Iran, Mauritanie, Soudan et Yémen. Ces 7 pays condamnent encore l’homosexualité à la peine de mort et semblent donc préférer prévenir que guérir. La Chine serait également intéressée par l’acquisition de ces vaccins mais attendrait d’en voir les effets positifs.

imatin