Le clip de « Despacito » de Luis Fonsi et Daddy Yankee, aux cinq milliards de vues, a été piraté

Le clip de « Despacito » de Luis Fonsi et Daddy Yankee, aux cinq milliards de vues, a été piraté

Il y a quelques jours, Luis Fonsi et Daddy Yankee sabraient le champagne. Le clip de « Despacito », leur tube mondial qui a déferlé dans les charts comme un tsunami l’an dernier, franchissait le cap des 5 milliards de vues sur YouTube. Du jamais vu depuis la création de la célèbre plateforme vidéo en 2005 ! « Un immense merci pour votre soutien.

Vive la musique latine ! Je vous aime » a réagi le chanteur Portoricain sur son compte Instagram, heureux de signer un record historique en l’espace d’un an et trois mois à peine. A titre de comparaison, son premier concurrent, « See You Again » de Wiz Khalifa et Charlie Puth, affiche 3,49 milliards de vues au compteur en trois ans. Autant dire que l’exploit du tandem restera dans les annales pour longtemps ! Sauf que cet incroyable succès fait des envieux. Alors que le combo musique reggaeton et paroles chaudes fait un retour en force sur les ondes, un groupe de hackeurs a décidé de s’en prendre à « Despacito » pour faire passer un message…

Le carton Netflix du moment

Depuis ce matin, impossible de visionner le clip de Luis Fonsi et Daddy Yankee, tourné dans le quartier très populaire de La Perla à San Juan, la capitale de Porto Rico. Et pour cause : il a tout simplement été supprimé ! Compte tenu des revenus publicitaires générés par les millions de vues qu’il accumulait toutes les heures, l’acte n’est pas à prendre à la légère. D’autant que les pirates ont tout planifié pour faire parler d’eux.

 

Non content de leur méfait, ils ont eu une idée de surfer sur la popularité de la série phénomène « La Casa de Papel », dont la saison 2 fait un véritable carton sur Netflix. Ainsi, lorsque l’on tape « Despacito » sur Google, l’image associée à la vidéo représente… la bande de braqueurs du show espagnol et leurs fameux masques de Dali ! Sur YouTube, les hackeurs ont pris soin de revendiquer ce piratage en inscrivant leurs noms. L’un d’eux, Kuroi’SH, s’est déjà fait remarquer la semaine dernière en s’attaquant aux comptes Twitter des sites d’information Now This et BBC Arabic.

Mais ce n’est pas tout. Outre Luis Fonsi et Daddy Yankee, le groupe s’en est pris à une autre superstar latine Shakira. Le titre du clip de « Chantaje« , son duo avec Maluma, a été renommé pour porter un message de revendication à propos de la Palestine, dont ils réclament la libération. A l’heure d’écrire ces lignes, YouTube n’avait pas encore pris de mesure pour restituer leurs comptes aux artistes touchés par ce piratage et rétablir les vidéos effacées.

A Propos de l'auteur

Cherif Diouf

Informaticien passionné de blogging, j'aime partager mes découvertes au quotidien



palm
palm
palm
palm