Kerfalla Kanté : ses dernières productions avant sa mort

Kerfalla Kanté : ses dernières productions avant sa mort

Le chanteur Kerfalla Kanté avait bénéficié en Avril 2016, d’un grand soutien lié à la relance de sa carrière avant de tirer sa révérence.

Kerfalla Kanté : ses dernières productions avant sa mort. C’est un projet gigantesque initié par les Productions Tidiane World Music (PTWM) pour sauver la carrière d’une grande vedette.

Le projet était axé essentiellement sur la production de 20 titres de Kerfalla repartis dans un double album « Merci » et « Djely Laye »sortis respectivement les 22 avril et 23 avril 2016.

Ce fut un grand investissement dont le coût global est estimé à 325 millions de francs guinéens, dont 200 millions gnf remboursés par l’homme d’affaire guinéen, Antonio Souaré et 40 millions gnf supportés par les Productions Tidiane World Music.

« La perte était de 60 millions (…) Le projet était plus promotionnel que financier. Kerfalla Kanté tenait à la sortie des deux albums car il croyait en sa santé. Moi aussi j’ai utilisé toutes mes relations pour réaliser ce projet avec une équipe dont 25 journalistes… », nous explique le patron des PTWM, Tidiane Soumah.

Comme d’autres initiatives parallèles, Kerfalla Kanté communément appelé « l’oiseau de Sankara » avait bénéficié d’un relooking, mode, examen médical, soin de beauté pour une belle image. A cela s’ajoute la confection d’un magazine et d’une plaquette promo retraçant sa biographie, ses plus gros succès et palmarès. Ensuite, deux grandes conférences de presse ont été organisées en sa faveur.

Kerfalla Kanté s’est éteint alors qu’il avait encore de belles choses à offrir à ses compatriotes. Il va s’en aller, mes œuvres resteront à jamais dans le catalogue sacré des meilleurs chanteurs guinéens.

afroguinee.com

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm