A$AP Rocky : Début du procès, le témoignage glaçant de sa victime

A$AP Rocky : Début du procès, le témoignage glaçant de sa victime
A$AP Rocky : Début du procès, le témoignage glaçant de sa victime
Mardi 30 juillet 2019, A$AP Rocky est apparu au tribunal pour la première fois depuis son placement en détention, le 3 juillet. L’artiste a plaidé non coupable par le biais de son avocat, Slobodan Jovicic. Non coupable d’agression ayant causé une blessure corporelle, le chef d’accusation retenu contre A$AP Rocky, et pour lequel il encourt, si reconnu coupable, jusqu’à deux ans d’emprisonnement.

La planète Rap retient son souffle ! Le procès d’A$AP Rocky, accusé d’agression et détenu à Stockholm, a commencé ce mardi 30 juillet 2019. Le rappeur a plaidé non coupable et a assisté au témoignage accablant de sa victime présumée.

Mardi 30 juillet, A$AP Rocky est apparu au tribunal pour la première fois depuis son placement en détention, le 3 juillet. L’avocat de l’artiste, Slobodan Jovicic, a plaidé non coupable pour son client. Non coupable d’agression ayant causé une blessure corporelle (la présumée victime de l’agression avait été emmenée à l’hôpital pour y recevoir des points de suture), le chef d’accusation retenu contre A$AP Rocky, et pour lequel il encourt, si reconnu coupable, jusqu’à deux ans d’emprisonnement.

Au cours de cette première journée de procès, les vidéos de l’altercation ont été diffusées au tribunal. La victime supposée d’A$AP Rocky, Mustafa Jafari, a été appelé à la barre. Il est revenu sur l’incident, a montré ses blessures et a expliqué avoir été frappé par quatre personnes. « Deux [d’entre elles] ont essayé de me couper avec du verre », a précisé le réfugié afghan de 19 ans.

Asap Rocky à Rome en Italie, le 28 mai 2019.

A$AP Rocky s’était rendu aux autorités le mercredi 3 juillet 2019, quatre jours après une bagarre dans les rues de la capitale suédoise. L’artiste apparaît dans une vidéo de l’altercation, en sweat blanc et short vert, jetant violemment un homme au sol. Ce dernier se fait ensuite rouer de coups par l’entourage de l’artiste.

Avant son interpellation et son placement en détention, A$AP Rocky a donné sa version des faits. Il a publié deux vidéos sur Instagram, sur lesquelles les internautes constatent que la « victime » de l’agression a préalablement harcelé Rocky et ses proches, en les suivant pendant de longues minutes.

À Stockholm, A$AP Rocky peut compter sur le soutien de sa mère, Renee, présente à l’ouverture du procès. Aux États-Unis, les amis et fans du rappeur se mobilisent. Kim Kardashian et Kanye West ont même tenté d’intervenir.

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm