RÉTRO FILM : Un amour d’enfant (Omar & Yacine)

Synopsis

« L’histoire est celle d’un groupe d’enfants d’une dizaine d’années fréquentant la même école et habitant le même quartier. Omar (Pape Mafall Thioune) et Yacine (Anta Sylla), les deux principaux protagonistes, ressentent leurs premiers émois amoureux et découvrent ainsi la complexité de la vie. »

Un amour d’enfant est un film sénégalais sorti en 2005. C’est le deuxième long métrage du réalisateur Ben Diogaye Bèye (Sey Seyti). Il met en scène l’éveil amoureux chez des écoliers dakarois.

Ce film dépeint la vie de cinq enfants de la classe moyenne à Dakar. Pour toutes les apparences, ils sont jeunes enfants complètement normaux déchirés entre l’école et de jouer dans la rue, tiraillé entre leurs premiers amours et les chagrins d’amour. En regardant de plus près, cependant, le film est aussi une étude sociale de la situation précaire de la classe moyenne dans une Afrique mondialisée: affectueux mais jamais kitch

Récompenses

Lors du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) 2005, il reçoit le prix Unicef pour la promotion des droits de l’enfant, ainsi qu’une mention spéciale de Signis (Association catholique mondiale pour la communication

Tournage

Quelques séquences ont été tournées au Parc forestier et zoologique de Hann.

Biographie du réalisateur 

Ben Diogaye Beye est né en 1947 à Dakar. Autodidacte, il a travaillé comme journaliste et a organisé un programme de radio. En 1974, il a commencé sa carrière cinématographique en tant qu’assistant réalisateur sur le film de Djibril Diop Mambety ( Touki Bouki ). Il a également été assistant à Ousmane Sembène, Ababacar Samb et directeur adjoint pour la télévision en France, en Suède et en Italie. En 1975 , il réalise son premier court – métrage les Princes de Saint-noirs Germain-des-Prés . Son deuxième film Samba-Tali a remporté le Tanit d’ or aux Journées Cinématographiques de Carthage. Son premier long métrage Sey Seyti (1980) a reçu le Prix de la Ville au Fespaco 1981 et une mention au Festival de Locarno.

Filmographie 

Les Princes des noirs de Saint-Germain-des-Prés (1975), fiction (16 ‘), 16 mm, couleur Samba-Tali / Le Vagabond (1975), fiction (15′), 16 mm, couleur Sey Seyeti / Un homme , des femmes (1980), fiction (77 ‘), 35mm, couleur Le train du coeur (1988), documentaire, vidéo, couleur Moytuleen (1996), fiction (13′), 35 mm, couleur

 

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm