BOOBA STAR SÉNÉGALAISE

BOOBA STAR SÉNÉGALAISE

BOOBA STAR SÉNÉGALAISE

Il multiplie les frasques et les provocations en France et pourtant, certains l’ignorent, Elie Yaffa est digne fils du Sénégal.

Son père, Yaffa Seydou Norou, artiste engagé, a fait partie de la première vague d’immigration en France, embarquée librement dans le bateau Ancerville, à destination de Marseille. Il a fait les beaux jours des scènes parisiennes, parfaitement intégré, et nous représentant dignement, sans frasque et sans scandale.

Retraité, nous le croisons parfois dans les rues de Dakar, au quartier Yakhadieuf, où il a vécu heureux entouré par ses nombreux amis lebous Booba n’est ni un gangster, ni un voyou et il adore le Sénégal et y vient de temps en temps.

Il est aussi le plus merveilleux rappeur de sa génération, multipliant les tubes et résistant à ces détracteurs avec superbe.

Seulement il s’inspire de Mohamed Ali, Cassus Clay, le meilleur boxeur de tous les temps, militant black muslim, et provocateur émérite. Il défie la plus part des rappeurs quotidiennement et passionne la jeunesse qui suit, ses joutes verbales et ses attaques musicales, avec une certaine passion.

Mais reconnaissons qu’au delà du pugilat d’Orly et même du rapt de sa mère, la fusillade sur le tournage de son clip, est de trop, même s’il n’en a pas la responsabilité.

Nous savons que Booba est un véritable lion et qu’il n’a peur de rien, mais il me semble que ce moment est un signal fort qui ne doit, en aucune manière, générer une riposte.

Les rappeurs, presque tous d’origine africaine, devraient signer la paix des braves et circonscrire la violence et se consacrer, dans une fraternisation tout azimut, à promouvoir leur musique et défendre l’Afrique.

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm