Crise au Venezuela : Des citoyennes désespérées « vendent leurs cheveux »

Crise au Venezuela : Des citoyennes désespérées « vendent leurs cheveux »

 

Alors que la crise politique au Venezuela prend de l’ampleur, des citoyennes désespérées sont obligées de vendre leurs cheveux à la frontière colombienne.

Des camions transportant de l’aide humanitaire sont arrivés dans la ville frontalière colombienne de Cucuta jeudi après que le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a ordonné à ses militaires de barricader un pont reliant les deux pays avec un pétrolier et deux conteneurs.

Le président Maduro, qui nie l’existence d’une crise humanitaire affirme que le Venezuela n’est pas une nation de « mendiants », a rejeté le convoi humanitaire.

Il a juré de rester au pouvoir, bien que des douzaines de pays dans le monde entier lui ont tourné le dos et ont reconnu Juan Guaido, leader de l’opposition, comme président intérimaire du pays.

Crise au Venezuela : Des citoyennes désespérées « vendent leurs cheveux »

« L’opération dite d’aide humanitaire est un spectacle, un spectacle bon marché, un mauvais spectacle », a déclaré Maduro dans une interview accordée au journal mexicain La Jornada publiée jeudi.

M. Guaido, qui a fait appel à l’aide internationale, a déclaré qu’elle était nécessaire dans un pays en proie à des pénuries alimentaires et médicales.

Le chef de l’opposition, soutenu par une quarantaine de pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et ses alliés européens, ainsi que plusieurs pays d’Amérique du Sud, cherche à évincer le président Maduro.

Depuis le début de l’effondrement économique au Venezuela, des millions de personnes ont dû mal à se nourrir et environ trois millions ont déjà quitté le pays.

Le conseiller américain en matière de sécurité nationale, John Bolton, a annoncé des sanctions à l’encontre du Venezuela

Jeudi, une coalition de nations européennes et latino-américaines a exhorté le Venezuela à engager le dialogue et à organiser de nouvelles élections.

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm