Elle perd un bras en nageant dans un lac…

 Elle perd un bras en nageant dans un lac…

 Elle perd un bras en nageant dans un lac…

En octobre 2017, Kristina Dejesus, une infirmière de 32 ans originaire du New Jersey, a été amputée d’un bras à la suite d’un accident de bateau. Aujourd’hui, elle a décidé de raconter publiquement l’épreuve terrible qu’elle a traversée. Les faits remontent à plus d’un an, lors d’un enterrement de vie de jeune fille. Ce qui devait être un séjour de folie en l’honneur de Rita, la future mariée, s’est transformé en véritable cauchemar. Ce week-end-là, la vie de Kristina, l’une des jeunes femmes conviées à l’EVJF, a brusquement basculé.

Happée par l’hélice d’un bateau

L’une des activités prévues au programme était une baignade dans le Lac Travis, un réservoir situé sur le Colorado dans le centre du Texas, aux Etats-Unis. Alors qu’elle nageait, le courant l’a entraînée vers l’hélice d’un bateau à moteur, provoquant des blessures irréversibles. C’est seulement après avoir réussi à s’extraire de l’eau qu’elle a réalisé que son bras droit avait été sectionné dans l’aventure.

Par instinct professionnel, elle a tout de suite demandé à ses amies de lui poser un garrot et de surélever ses jambes. « J’ai fait de mon mieux pour ne pas paniquer car j’ai appris, comme infirmière, qu’il fallait absolument garder son calme dans ce genre de situation », explique-t-elle, estimant que ces gestes de premiers secours lui ont sans doute sauvé la vie. « Si je n’avais pas crié, j’aurais sans doute perdu trop de sang et je ne serais plus ici », poursuit-elle.

Héliportée d’urgence

L’infortunée jeune femme a ensuite été emmenée d’urgence par hélicoptère au centre hospitalier de Dell Seton, à une trentaine de kilomètres de là. Une semaine plus tard, elle a été transférée dans un hôpital du New Jersey, plus près de son domicile, pour une revalidation de trois semaines. Malgré son traumatisme, Kristina ne s’est jamais découragée. Elle se veut résolument positive. Plus d’un an après les faits, elle a voulu raconter son histoire afin que cela puisse inspirer d’autres victimes.

content_image

« Grâce à la médecine, je bénéficie aujourd’hui d’une prothèse myoélectrique, une petite merveille de la technologie bionique. (…) Malgré tout ce qui m’arrive, je préfère voir les choses de manière positive. Cela facilite également les choses pour mes proches. J’ai également la chance d’avoir un mari exceptionnel, Blas Barquin, à mes côtés, pour me soutenir », poursuit-elle. Aujourd’hui, Kristina a repris son travail d’infirmière et a retrouvé une vie (quasi) normale. Elle a appris à accepter son handicap et à vivre avec. Un exemple de persévérance et de courage.

                                                                                                                         Auteur: 7sur7.be – 7sur7.be

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm