Un homme veut poursuivre ses parents pour l’avoir mis au monde

Un homme veut poursuivre ses parents pour l’avoir mis au monde

Un homme veut poursuivre ses parents pour l’avoir mis au monde

Un homme envisage de poursuivre ses parents en justice pour l’avoir mis au monde « sans son consentement ».

Raphaël Samuel affirme qu’il a eu une « bonne relation » avec ses parents, mais compare avoir des enfants à « l’enlèvement et l’esclavage ».

Âgé de 27 ans et originaire de Mumbai, Raphaël Samuel est un « antinataliste » qui estime qu’il est erroné de faire subir à un enfant le « marasme » de la vie juste pour le plaisir des parents.

Le mouvement antinataliste gagne du terrain en Inde, car les jeunes résistent aux pressions sociales pour avoir des enfants.Un homme veut poursuivre ses parents pour l'avoir mis au monde (photos)Lors d’une interview accordée à The Print Samuel a déclaré : « J’aime mes parents, et nous avons une bonne relation, mais ils m’ont mis au monde pour leur joie et leur plaisir. Ma vie a été incroyable, mais je ne vois pas pourquoi je devrais aller à l’école et trouver une carrière, surtout quand ils ne m’ont pas demandé si je voulais exister ».

Samuel possède une page Facebook appelée Nihilanand, qui compte des centaines d’abonnés et sur laquelle il publie régulièrement des messages antinatalistes.

« Les parents sont des hypocrites. Un bon parent place l’enfant au-dessus de ses désirs et de ses besoins… mais l’enfant lui-même est un désir du parent », peut-on lire sur un une image partagée sur Facebook.

Un homme veut poursuivre ses parents pour l'avoir mis au monde (photos)Une autre image porte le message : « Si les parents savent vraiment ce qui est bon pour leurs enfants… pourquoi les ont-ils eus ? »

Dans une autre publication, il a écrit : « La seule raison pour laquelle vos enfants ont des problèmes, c’est parce que vous les avez mis au monde ».

Certains militants antinatalistes en Inde affirment également que le fait d’avoir des enfants pèse sur les ressources de la Terre et évite la procréation pour des raisons environnementales.

Un autre activiste, Pratima Naik, a déclaré : «  Nous ne voulons pas imposer nos croyances à qui que ce soit, mais plus de gens doivent comprendre qu’avoir un enfant dans le monde en ce moment n’est pas juste ».

 

 

 

 

 

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm