Journalistes fâchés : Ça bat de l’aile à la TFM

Journalistes fâchés : Ça bat de l’aile à la TFM

Journalistes fâchés : Ça bat de l’aile à la TFM

Les problèmes qui secouent le Groupe Futurs médias sont loin de connaître leur épilogue. Cette fois-ci, il ne s’agit pas de départs ou de démissions mais de journalistes qui s’indignent de la désacralisation du journal télévisé au profit du folklore.

Selon Les Échos, samedi dernier, alors que journalistes et techniciens s’affairaient aux derniers réglages pour la présentation du JT français de 20H, il leur a été notifié que le journal devra attendre. Motif évoqué ? La retransmission en direct de l’émission «folklorique» Sen Petit Gallé. Une décision qui a suscité l’indignation des plus orthodoxes de la rédaction de Tfm, d’autant plus que le JT en wolof de 19h 30 a été zappé.

«À chaque fois qu’il y a un direct pour lequel l’aspect commercial ou les intérêts des Ndour sont en jeu, c’est le journal qui est sacrifié», se désole un journaliste de la boîte dans Les Échos.

Cette situation irrite les journalistes, d’autant plus que c’est devenue monnaie courante. Ce fut notamment le cas le 25 décembre quand la télévision est restée 24 heures sans la moindre session d’information à cause du face-à-face Modou Lô-Balla Gaye 2.

Auteur : SENEWEB

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm