L’Amérique découvre l’un de ses pires tueurs en série, il avoue 90 meurtres!

L’Amérique découvre l’un de ses pires tueurs en série, il avoue 90 meurtres!

C’est une information qui fait froid dans le dos. Samuel little, un homme âgé de 78 ans a déclaré avoir commis 90 meurtres aux Etats Unis. Le FBI a ouvert une enquête pour comprendre les implications de cette affirmation.

Un homme emprisonné pour meurtre fait l’objet d’une enquête après avoir avoué 90 meurtres durant quatre décennies aux États-Unis.

Samuel Little est en détention depuis 2012. Cette année là, il a été arrêté dans un refuge pour sans-abri du Kentucky. L’homme a par la suite été transféré en Californie où il était recherché pour trafic de drogue. Depuis 2014, il purge une peine d’emprisonnement à perpétuité pour le meurtre de trois femmes.

Son ADN avait été lié à la mort de trois femmes battues et étranglées en 1987 et en 1989. Leurs corps ont par la suite été démembrés et jetés. La cour lui a infligé trois peines consécutives d’emprisonnement à perpétuité, sans peine de libération.

Little est aussi connu des fichiers judiciaires pour des crimes de viol et vol à main armée

“Les condamnations pour meurtre ont conduit Little à être référé au ViCAP (Violent Criminal Apprehension Program) du FBI – un programme qui analyse les crimes violents et sexuels commis en série et partage des informations avec les agences locales d’application de la loi pour faire référence aux crimes non résolus”.

Selon les enquêteurs, Little est déjà associé à 34 meurtres. Les autorités veulent savoir son implication dans les meurtres de dizaines de femmes entre 1970 et 2005 aux Etats Unis

Samuel Little serait pour le FBI l’un des tueurs en série les plus prolifiques de l’histoire criminelle américaine.

Les recherches du Vicap ont permis de lier Little à de nombreux autres assassinats. Le criminel a avoué au FBI être l’auteur de 90 meurtres répartis sur l’ensemble du territoire américain. Mais le FBI pense qu’il restera en prison jusqu’à sa mort, en dépit de sa “mauvaise santé”.

 

 

 

SOURCE

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm