Marième et Ndèye, Les jumelles siamoises- Deux filles pour un corps

Marième et Ndèye, Les jumelles siamoises- Deux filles pour un corps

Il en naît très peu chaque année, en réalité le taux de mortalité est élevé et beaucoup meurent dans des complications.

Marième et Ndèye sont des exceptions.

À l’âge de deux ans et huit mois, elles vivent à Cardiff, au Pays de Galles, après avoir aménagé avec leur père, Ibrahima Ndiaye, 50 ans, du Sénégal où elles sont nées.

La famille a échangé une existence prospère contre une vie d’errance, entre auberges et banques alimentaires.

Les filles sont désormais en sécurité, mais une ombre se dessine.

Le cœur de Marième est faible, si faible qu’elle peut mourir.

Si cela se produit, sa sœur plus forte, Ndèye, mourra avec elle.

Pour l’heure, les jumelles grandissent chaque jour et prennent plaisir à la vie.

Mais dans les années à venir, Ibrahima devra certainement prendre une décision, un choix impensable.

Laisser les chirurgiens tenter la séparation, au péril de la vie des deux filles, mais plus particulièrement de celle de Marieme ?

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm