Mort de Rutger Hauer, acteur de Blade Runner, La Chair et le sang, Turkish délices…

Mort de Rutger Hauer, acteur de Blade Runner, La Chair et le sang, Turkish délices…

Mort de Rutger Hauer, acteur de Blade Runner, La Chair et le sang…

L’acteur fétiche de Paul Verhoeven avait 75 ans.

Rutger Hauer est décédé d’une maladie vendredi 19 juillet aux Pays-bas, annonce The Hollywood Reporter. La mort de l’acteur, âgé de 75 ans, a été annoncée par son agent.

Né en 1944, Rutger Hauer acquiert une grande célébrité dans son pays natal avec la série télé Floris en 1969 : dans un Moyen-âge de fantaisie, il joue un jeune noble luttant pour reconquérir son château volé par un rival. La série est réalisée par un certain Paul Verhoeven. L’acteur avait trouvé son réalisateur, et vice-versa : ils tourneront ensemble Turkish délices (1973), Katie Teppel (1975), Soldier of Orange (1977) et Spetters (1980).  Des drames historiques sanglants, des drames sur la Hollande actuelle où le corps de Hauer, d’une beauté incroyable, se plie aux désirs de Verhoeven.

En 1981, Hauer débarque à Hollywood en jouant le méchant face à Sylvester Stallone dans Les Faucons de la nuit. Ensuite c’est Blade Runner de Ridley Scott où il incarne le Réplicant Roy Baty. En 1985, il retrouve Verhoeven dans La Chair et le sang, le premier film en anglais du réalisateur : une épopée hallucinante de sexe et de violence dans le crépuscule de la Renaissance. Mais Hauer, qui vient de tourner le film de fantasy Ladyhawke de Roicher Donner avec Michelle Pfeiffer où il joue un noble guerrier amoureux, rêve d’une carrière de héros hollywoodien et a peur que le film ne tue ce rêve. Le tournage sera un enfer, le film est un chef-d’œuvre mutilé et magnifique mais né au prix de l’amitié entre Paul et Rutger. Les deux hommes se ne s’adresseront plus la parole jusqu’au début des années 2000.

Et Hauer, qui avait failli jouer le rôle-titre de RoboCop, retourna à ses rôles de méchant : auto-stoppeur psychopathe dans Hitcher (1986) ou vigilante aveugle dans Vengeance aveugle (1989) ; mais aussi clochard céleste dans La Légende du saint buveur d’Ermanno Olmi (Lion d’or à Venise en 1988)… On l’a vu dans Sin City, Batman Begins, True Blood, Smallville, Buffy contre les vampires, et dans une tonne de DTV de SF/horreur (qui a vu Beyond Valkyrie: Dawn of the 4th Reich dans la salle ? ) où des opportunistes et/ou des fans fascinés par le souvenir du regard de Baty dans Blade Runner tentaient de se connecter, ne serait-ce que pour un moment, avec l’aura à jamais légendaire de Rutger Hauer.

Sa dernière apparition à l’écran était dans Les Frères Sisters de Jacques Audiard. Trois films avec Hauer attendent de sortir sur les écrans : le film historique Emperor de Lee Tamahori situé au 16ème siècle où il joue Jean de Saxe ; un film sur un jeune prodige du billard nommé Break ; et enfin The Mystery of Dragon Seal : Journey to China avec Jackie Chan et Arnold Schwarzenegger tourné en 2017 et dont la sortie vient enfin d’être annoncée, mais seulement en Chine et en Russie.

premiere.fr

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm