fbpx Me Ciré Clédor Ly révèle un gros détails sur le deal entre Diop ISEG et la famille : « Ce qui me choque, c’est que, l’avocat de Diop ISEG…» - Afriseries & Ciné - Promouvoir les séries et le cinéma africains.

Me Ciré Clédor Ly révèle un gros détails sur le deal entre Diop ISEG et la famille : « Ce qui me choque, c’est que, l’avocat de Diop ISEG…»

Me Ciré Clédor Ly révèle un gros détails sur le deal entre Diop ISEG et la famille : « Ce qui me choque, c’est que, l’avocat de Diop ISEG…»

Si Me Ciré Clédor Ly est en colère, c’est contre son confrère, conseil de Diop Iseg, qui a révélé le contenu de leurs discussions privées « sans aller jusqu’au bout ». L’avocat estime que Me Alassane Cissé n’avait pas à parler de propositions qui ont été faites entre confrères. Mais, il ne cache pas avoir proposé à Diop Iseg de reconnaitre l’enfant et d’épouser Dieynaba Baldé pour ne pas être poursuivi. Un « arrangement » qui se pratique dans plusieurs pays. Joint par Dakaractu, Me Ly est revenu sur ce qu’il a pu dire à l’autre partie.

« Mon confrères aurait dû être loyal et tout dire »

« D’abord, la proposition de médiation pénale ne peut venir que de la personne mise en cause, c’est-à-dire de Mamadou Diop. L’avocat qui a parlé de cette discussion entre confrères (allusion faite à Me Alassane Cissé) aurait dû être loyal et tout dire. Lorsque la proposition m’a été faite de trouver un apaisement et un règlement à l’amiable, j’ai été très clair et ferme. Il fallait que la mère de Dieynaba, son frère et Dieynaba Baldé elle-même soient informés de cette proposition de demande d’apaisement. »

La proposition de mariage

« Ensuite, pour être en phase avec la loi, le premier acte devrait être la reconnaissance de la paternité de l’enfant que porte la fille Dieynaba Baldé. Le deuxième acte devrait être le mariage, c’est-à-dire que Mamadou Diop épouse la victime Dieynaba. Ensuite, j’ai émis des réserves parce qu’il était difficile de mettre en œuvre la proposition de mariage parce que Diop était en garde à vue. Et l’hypothèse de le laisser aller célébrer un mariage n’était pas possible. »

« J’étais prêt à convaincre la famille de Dieynaba… »

« J’étais prêt à convaincre la famille de Dieynaba de retirer leur plainte si Mamadou Diop acceptait de reconnaitre l’enfant et épousait la fille. Mais, il fallait que le papa de Dieynaba, qui n’était pas présent, donne son avis. Ce qui me choque c’est que l’avocat n’a pas révélé que la proposition c’était l’acceptation de la grossesse et le mariage. Mais, je me demande si la proposition a été communiquée à Diop ».  

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm