MHD toujours en détention provisoire : les équipes du film Mon frère troublées par l’affaire

MHD toujours en détention provisoire : les équipes du film Mon frère troublées par l’affaire

Le film Mon frère, de Julien Abraham, sort en salle ce mercredi 31 juillet. Un film qui n’est pas sans rappeler l’histoire de son acteur principal MHD, actuellement en détention provisoire. Ce qui conforte l’idée du réalisateur qu’il fait bien du cinéma du réel.

MHD toujours en détention provisoire : les équipes du film Mon frère troublées par l’affaire . Ce n’est pas un documentaire. Mon frère, de Julien Abraham, est bien une fiction. Même si le pitch du long-métrage ramène étrangement au réel : Teddy, joué par le rappeur MHD, un jeune homme sans histoire, est accusé du meurtre de son père. Il est envoyé dans un centre éducatif fermé, en attendant son procès pour parricide. Dans la vraie vie, MHD est soupçonné d’être lié au meurtre d’un jeune homme. Le rappeur de 24 ans est accusé d’avoir participé avec une dizaine de personnes à une rixe ayant entraîné la mort d’un jeune homme dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018 dans le Xème arrondissement de Paris. C’est un véhicule loué à son nom qui a permis aux enquêteurs de relier le rappeur, qui dément formellement, à l’affaire. Mis en examen pour « homicide volontaire » en janvier 2019, il a été placé en détention provisoire à la prison de la Santé, dans l’attente de son procès.

Julien Abraham n’a plus de contact avec MHD depuis son placement en détention

L’histoire de Mohamed Sylla – de son vrai nom – n’a en aucun cas influencé le scénario de Julien Abraham. En effet, le rappeur a été choisi pour incarner le personnage bien avant l’affaire. « Pour financer le film, j’avais besoin de têtes d’affiche », raconte le réalisateur au Parisien. « Un jour, j’ai vu MHD dans Quotidien et je me suis dit que sa manière de parler et son assurance lui permettraient de rentrer dans le rôle. Mon coscénariste connaissait son agent et MHD, qui avait adoré la Cité Rose [premier film de Julien Abraham, ndlr], a vite accepté. » Le tournage a ensuite eu lieu entre mai et juin 2018, soit quelques jours avant la rixe mortelle. Et le montage du long-métrage a été terminé avant même que MHD ne soit incarcéré. Julien Abraham précise que le chanteur a pu voir le film en décembre 2018, avant d’être mis en examen.

Depuis le placement en détention de MHD, Julien Abraham n’a plus eu de contact direct avec son acteur. Seulement « par l’intermédiaire de son manager ou de son avocate », précise-t-il. Interrogé par Parisien sur les sentiments des équipes du film sur l’affaire, il confie : « Je ne peux pas parler pour les autres. Et puis, c’est difficile de mettre des mots dessus : il y a plein de sentiments différents. C’est quelque chose qui nous dépasse… […] On s’est demandé comment on allait sortir le film et comment on allait parler de cinéma. »Cependant, le placement en détention de MHD a donné au réalisateur la certitude de la justesse des films qu’il réalise. « Depuis la Cité rose, avec mes coscénaristes, on travaille beaucoup sur la violence. Tout cela me conforte dans l’idée que le cinéma proche du réel, tel que nous le faisons, est important pour dénoncer cette violence. » À vérifier en salle, avec Mon frère, ce mercredi 31 juillet.

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm