Miss France 2019: deux candidates filmées s… nus

Miss France 2019: deux candidates filmées s… nus

Miss France 2019: deux candidates filmées s… nus

Le 16 décembre, deux miss ont été filmées seins nus, lors de la finale du concours Miss France 2019, alors qu’elles se préparaient pour défiler. La vidéo a été diffusée sur un site pornographique. Invitées le 24 janvier dans « Touche pas à mon poste ! » sur C8, Manon Jean-Mistral et Carla Bonesso ont annoncé qu’elles envisageaient d’attaquer en justice TF1 et la société de production EndemolShine.

En participant à la finale de Miss France, elles ne s’attendaient certainement pas à finir sur un site pornographie. Et pourtant, c’est bien cette mésaventure qui est arrivée à Manon Jean-Mistral et Carla Bonesso, les deux Miss qui avaient été filmées seins nus pendant Miss France 2 019. Candidates à l’élection de Miss France 2019, Manon Jean-Mistral et Carla Bonesso ne s’attendaient certainement pas à un tel buzz.

« Cela a détruit notre image »

Invité ce jeudi 24 janvier dans l’émission Touche pas à mon poste sur C8, Manon et Carla sont revenues sur cet épisode douloureux. Les excuses de TF1 et d’Endemol n’ont visiblement pas suffi à apaiser la situation. « Ça a atteint notre famille, nous, notre futur aussi parce que ça prend des proportions énormes. On s’est retrouvée sur un site pornographique. Ce sont des choses que nous n’avons pas demandées et nous sommes désormais assimilées à cet événement », a expliqué Manon Jean-Mistral.

Depuis que Manon et Carla, Miss Corse et Miss Aquitaine 2018, ont été dévoilées seins nus sur TF1 pendant l’élection Miss France 2019, elles vivent un enfer TPMP

De son côté, Miss Aquitaine affirme avoir été obligée d’arrêter de travailler. « Cela a détruit notre image et nous sommes détruites intérieurement. Nous ne voulons pas faire du buzz […]. J’ai des valeurs et des principes, et le fait d’aller bosser, je n’arrive pas à aller vers les gens, je n’arrive pas à communiquer avec eux », regrette Carla Bonesso.

Les deux candidates envisagent une action en justice

Présentes sur le plateau de TPMP aux côtés des deux jeunes femmes, leurs avocates ont confirmé qu’elles envisageaient des poursuites judiciaires. « Cette situation est intolérable », a déclaré Me

Catherine Laforêt, avocate au barreau de Dax. « TF1 n’a rien fait pour limiter la diffusion de ces images et pour proposer quelque chose à ces jeunes filles. À l’issue de cette émission, nous envisageons une procédure contre TF1 et EndemolShine », a renchéri Me Jeanne-Élise Mouillac, avocate au barreau de Bordeaux.

Jointes par Le Figaro, les deux avocates ont confirmé envisager deux actions au pénal et au civil pour « atteinte à leur droit à l’image, à leur intimité et à leur vie privée ».

 

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm