Moh De Diouf présente ‘Mame’, un hommage à l’Afrique

Moh De Diouf présente ‘Mame’, un hommage à l’Afrique

L’album Trilogie, sorti en 2017, fait son bonhomme de chemin tandis que le chanteur parcourt le monde au gré des tournées.  « Mame’’ grand-père ou ancêtre en Wolof est la troisième vidéo extraite du disque. En featuring avec les Sud-africains Mzee & Rafiki, c’est un hommage à l’Afrique et à son héritage.

Ce nouveau clip est réalisé par Parallèle Group, structure constituée par de jeunes réalisateurs sénégalais tous âgés d’une vingtaine d’années auxquels l’artiste a donné carte blanche.

« J’ai voulu travailler avec des jeunes, sans contrainte particulière. Je souhaitais en leur laissant une grande liberté, montrer un no-filter musical » explique  Moh De Diouf.

L’artiste ne s’est pas pressé pour cette nouvelle vidéo et les producteurs ont même pris le temps de remixer le son. Le résultat est brillant. Les images sont belles. Tourné dans Dakar, le clip met en évidence cette Afrique résolument moderne, tournée vers l’avenir et fière de son passé. La séquence qui se déroule sur un terrain de basket l’illustre bien puisque les danseurs en action, garçons et filles, ont puisé leurs chorégraphies autant dans la tradition que dans le contemporain. Du Moh de Diouf pur jus. En effet, l’auteur de l’album Live In the Shade panafricaniste et défenseur d’une Afrique positive et déterminée, montre encore une fois sa foi en l’avenir du continent.

Les paroles de la chanson sont fortes et sonnent comme une invitation à la jeunesse africaine afin qu’elle croie davantage à sa civilisation. « Répondez à l’appel des ancêtres, à leurs cultures, à leur pratiques, Mame ne s’est pas trompé. Son Afrique est riche, son Afrique est belle » lance-t-il avec conviction.

Malgré la douleur de son lourd passé, poursuit-il, l’Afrique n’a pas été brisée parce que sa civilisation est robuste et profonde.

Pour mémoire, Moh De Diouf commence sa carrière au milieu de la première décennie des années 2000. Dès son arrivée, il bouscule les codes et met la barre très haut. Exigeant avec lui-même, il puise son inspiration dans la tradition sénégalaise et essaye de la mettre dans les standards internationaux. Il faut dire que Moh a une tête bien faite. Bac et diplômes universitaires en poche, il aime voyager et s’enrichir en multipliant les expériences. La preuve, on peut dire qu’il habite sur 3 continents. Un coup à Paris, un coup à Montréal puis un autre à Johannesburg. Dakar restant évidemment l’escale favorite de ses pérégrinations.

Trilogie, le dernier album de l’enfant de Dakar est une sorte de Saga musicale sur 3 continents. Il raconte un voyage dans le temps. Une rencontre entre la tradition africaine et les technologies modernes. Afro-pop, R&B et Soul, House se jouent avec le Xalam (ngoni version Sénégal) ou le bongo, une sorte de Sanza.

Moh De Diouf, infatigable créateur de passerelles entre l’Afrique et le reste du monde, trace donc sa route tranquillement mais sûrement. Si vous êtes en France cet été, ne le manquez pas à Chambery le 19 juillet prochain aux Estivales en Savoie où il sera à l’affiche en compagnie du bassiste Marcus Miller et du grand Manu Dibango entre autres.

TRILOGIE
Volume 1 Chapitre sénégalais Back to the roots
Volume 2 Chapitre sud-africain Moh Dediouf feat SAA
Volume 3 Chapitre Out Of Africa Nour

 

source:http://pan-african-music.com

A Propos de l'auteur

rfan

Hello ,Rfan j’adore l’Afrique, la culture africaine, lire, écrire. Je suis un grand passionnée du monde digital.



palm
palm
palm
palm