Non reversement des droits de production: ‘’Wiri-Wiri’’ se joue à la barre

Non reversement des droits de production: ‘’Wiri-Wiri’’ se joue à la barre

La série ‘’Wiri-Wiri’’, diffusée sur la Tfm, a atterri à la barre. C’est le producteur Moustapha Diop qui a trainé en justice le Groupe futurs médias ainsi que les trois responsables de la troupe Soleil Levant, productrice de la série, pour violation du contrat de production.

Loin du petit écran, une nouvelle saison de la célèbre série ‘’Wiri-Wiri’’ est en train de se jouer devant les tribunaux sénégalais. En fait, le producteur Moustapha Diop a assigné en justice, d’une part, le Groupe futurs médias. D’autre part, les trois principaux acteurs de la série et responsables de la troupe Soleil Levant, notamment Mame Cheikhou Guèye alias ‘’Sanekh’’, El Hadj Abdoul Aziz Niane alias ‘’Modibo’’ et Cheikh Sadibouya Ndiaye dit ‘’Junior’’.

Le patron de la maison de production 37/5 accuse la Télévision futurs médias (Tfm) de diffuser la série sans lui reverser ses droits. Dans l’assignation rédigée par son conseil Me Baba Diop, l’ex-directeur de la Tfm explique avoir signé avec la troupe théâtrale de Thiès un contrat de production, de représentation et d’exploitation d’œuvres audiovisuelles, en date du 31 mai 2016. Ledit contrat lui confère ‘’la propriété exclusive de toutes les œuvres audiovisuelles prêtes à la diffusion, notamment la série ‘Wiri-Wiri’, pour une durée de 3 ans’’.

Le producteur fustige le fait que le film soit en train d’être diffusé par la Tfm sans que celle-ci ne respecte ses engagements financiers vis-à-vis de lui. C’est pourquoi une mise en demeure avait été servie aux responsables de la troupe théâtrale de Thiès, le 28 mars dernier, pour l’arrêt de la diffusion. Etant donné que la série continue à être transmise, malgré la mise en demeure, un constat d’huissier a été fait, le vendredi 20 juillet dernier. C’est compte tenu de cette situation que Moustapha Diop a saisi le juge des référés, en lui demandant d’ordonner au Gfm d’arrêter la diffusion sous astreinte de 100 000 F Cfa par jour de retard, à compter du prononcé de l’ordonnance. D’ailleurs, c’est le 20 août dernier que l’assignation a été enrôlée. Mais l’affaire avait été renvoyée à ce lundi. Hier, elle a été à nouveau renvoyée au 3 septembre prochain, sur demande de Me Baboucar Cissé, conseil de Gfm.

Quant aux artistes, ils avaient été cités à comparaître hier devant le tribunal du commerce hors classe de Dakar statuant en matière commercial. Moustapha Diop leur réclame solidairement la somme de 200 000 000 F Cfa pour violation du contrat de production. D’après le requérant, cette violation lui ‘’cause manifestement un grand manque à gagner et une perte de gain au profit d’une tierce personne’’. Cette affaire a été également renvoyée au 19 septembre prochain en chambre.

A suivre

Source: Enquête

A Propos de l'auteur

Diama Ndao

Salut !! Retrouvez mes articles sur les actualités du jour au Sénégal et partout ailleurs. Je suis une amoureuse de la lecture et j'aime aller à la recherche de l'information. Ma devise: "Travail, patience, persévérance".



palm
palm
palm
palm