fbpx Nuit de l’héritage au Sénégal - le monde de la culture chante Madiodio Gningue, la « voix d’or » - Afriseries & Ciné - Promouvoir les séries et le cinéma africains.

Nuit de l’héritage au Sénégal – le monde de la culture chante Madiodio Gningue, la « voix d’or »

Nuit de l’héritage au Sénégal – le monde de la culture chante Madiodio Gningue, la « voix d’or »

De l’ambiance, de la fierté, mais aussi de l’émotion, il y en avait, ce samedi 21 juillet 2018, dans la salle de spectacle du théâtre national Daniel Sorano qui abritait la soirée dédiée à Feue Madiodio Gning. Autorités étatiques et acteurs culturels sénégalais, tous ont répondu présent à cette initiative de Madame Guissé, Adja Touré, fille de la chanteuse.

Entre témoignages et anecdotes, le monde de la culture a rendu hommage à la cantatrice Madiodio Gning  au Théâtre national Daniel Sorano de Dakar. Dans une ambiance très décontractée, les mélomanes, fans, amis, et famille de la diva Madiodio Gning ont attendu l’ouverture des portes de ce théâtre au style classique, inauguré en 1965 et disposant de plus de 1000 places. L’événement était bien taillé sur mesure : le monde de la musique rend hommage à une dame qui fait partie de ceux qui ont révolutionné le « mbaalax sénégalais ».

Hommage à Madiodio Gning

« C’est un grand jour  à la fois  triste et merveilleux. Mais aujourd’hui, ce qui me permet de tenir c’est tout se soutien de la part de ma famille, proches et surtout des sénégalais qui sont venus assistés à ce spectacle. Comme vous l’avez remarqué, mon appel a été entendu et aujourd’hui ce n’est pas seulement une journée de tristesse mais c’est plutôt un jour de gloire car le défis a été relevé pour une première édition et j’en suis plus que flattée », a témoigné Adja Touré, la voix remplie d’émotion.

L’initiatrice de cet hommage « est comblée et considère avoir atteint son objectif. L’événement a été à la hauteur des attentes d’Adja Touré. L’Ensemble lyrique traditionnel et les grandes divas proches et amies de Feue Madiodio, dont on peut citer, Khar Mbaye, Soda Mama, Kine Lam, Daro Mbaye, Ndeye Fatou Ndiaye Mama, Fatou Kiné Lam, Ndeye Diouf, Maty Thiam, Dial Mbaye… ont marqué de leur présence et ont fait revivre au public l’ambiance du Sorano d’autrefois, entre chants et instruments traditionnels africains: Kora, Xalam… d’Autres acteurs de la musique sénégalaise comme Mapenda SeckYoussou Ndourles frères Guissé,…n’ont pas été en reste.

Le cri de cœur du ministre conseiller de Boun Abdallah

Mouhamadou Mounirou Sy, Conseiller Spécial de Boun Abdallah Dionne, venu en tant que ancien directeur général du bureau sénégalais  des droits d’auteur et ayant fortement soutenu la grande reine du « mbalax, Madiodio Gning », lorsqu’ elle était gravement malade a lancé un message fort à l’endroit des autorités en charge de la culture. «   Il est temps que les gens reconnaissent le travail des artistes à leur juste valeur, qu’on leur donne ce qui leur reviennent de droit de leur vivant car ce sont des gens qui ont  investi leur vie dans la culture. C’est une initiative que j‘encourage beaucoup. »

Madiodio décrit comme une dame pieuse, travailleuse, disciplinée, rigoureuse, gentille : témoignages

« Madiodio Gning fut une femme de principe  et un exemple pour ceux qui la connaissent. Elle fait partie de celles qui m’ont accueillie à l’école de Sorano. Quand j’ai entendu pour la première fois une de ses morceaux, je n’en revenais pas. Ses lyrics et textes sont remplies d’enseignement avec des chansons qui sont toujours d’actualité », se rappelle une des anciennes de l’Ensemble Lyric traditionnel, Mawa Kouyaté. Un témoignage qui rejoint celui de Yané Gning, elle aussi ancienne pensionnaire:« C’est une chose qu’on devait faire et on a pas hésité. C’est notre manière à nous de montrer tous le travail que feue Madiodio Gning à apporter à la musique sénégalaise. Cette première édition de la nuit de l’Héritage, on l’a fait avec fierté.  C’était une femme gentille, pieuse, aimante, travailleuse, forte qui s’est battue jusqu’à la fin de sa vie. Hommage à elle », soutient la cantatrice.

Du même avis,  Ndeye Diouf bou Serigne Fallou n’a pas lésiné sur les mots : « C’est un honneur pour moi de venir apporter ma contribution à cette nuit dédiée à la défunte Madiodio Gning. Elle m’a aidée durant ma carrière et c’est grâce à elle si aujourd’hui je suis arrivé à ce stade de ma carrière. C’était une amie, une mère, lui rendre hommage c’est tout à fait normale ». Elle espère ainsi que « après cette première éditons,  d’autres  s’en suivront ».

Le Sénégal doit rendre hommage aux acteurs culturels

Pour  Mapenda Seck, Feue Madiodio Gning était  d’abord une amie: « je me devais d’assister à cette cérémonie  et apporter mon soutien à sa famille. « Héritage » est une très belle initiative et le Sénégal doit rendre hommage  aux acteurs culturels. Il faut que les œuvres des artistes  soient vulgarisés et que les gens puissent connaitre  l’importance de  la musique sénégalaise. Et cela doit se faire de leur vivant. », Insiste il avant d’ajouter que « La musique traditionnelle est négligée au Sénégal mais il faut que l’on sache que c‘est une musique qui nous appartient, c’est à nous, il faut en prendre soin.».

Fatou Guéweul qui a aussi fait le déplacement se prononce : « Je magnifie cette initiative. Madiodio Gning mérite cette nuit car elle a travaillé dure pour la musique sénégalaise traditionnelle. Elle a représenté notre culture partout à travers le monde. Et lui rendre hommage aujourd’hui n’est que la suite logique des choses ».

Adja Touré se dit  » être fière d’être la fille de Feue Madiodio Gning. Elle était une femme forte qui a su allier les rôles de femmes au foyer et de chanteuse.  Les acteurs du monde culturel nous ont honorés de leur présence et c’est une fierté pour moi de savoir qu’à travers eux, les œuvres de Madiodio Gning, ne disparaîtrons jamais, Les sénégalais ont répondu massivement à cette nuit de l’Héritage. C’est la preuve qu’elle a sue touché des cœurs car elle a osé chanter des registres très sensibles de son vivant. . Sa voix a inspiré énormément de chanteur».

Aujourd’hui, son legs trés  riche en valeurs humaines, ses chants didactiques et son comportement exemplaire constituent l’héritage de la cantatrice. Hommage à Elle.

Quelques clichés de la cérémonie d’hommage  du samedi 21 juillet 2018 à Sorano

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm