fbpx « Queen & Slim », une odyssée noire aux États-Unis

« Queen & Slim », une odyssée noire aux États-Unis

« Queen & Slim », une odyssée noire aux États-Unis

« Queen & Slim », une odyssée noire aux États-Unis

Le long-métrage « Queen & Slim » transcende le propos du mouvement Black Lives Matter, né en 2013 aux États-Unis. Une exploration de l’esthétique et de l’expérience africaine-américaine des plus salutaires.

«Une odyssée noire, une histoire qui raconte ce qu’est être Noir aux États-Unis. » C’est ce qu’a voulu raconter l’actrice, productrice et scénariste africaine-américaine Lena Waithe quand elle s’est lancée, il y a quelques années, dans l’écriture du long-métrage Queen & Slim.

Filmé par la célèbre réalisatrice de clips musicaux Melina Matsoukas – qui fait ici ses premiers au cinéma –, il met en scène deux jeunes Noirs de Cleveland qui se rencontrent, un soir, après quelques semaines de drague sur l’application de rencontre Tinder. Elle, incarnée par l’actrice britannique Jodie Turner-Smith, est taciturne, plutôt farouche. Lui, campé par son compatriote Daniel Kaluuya (héros du fameux thriller Get Out, de Jordan Peele), est romantique, sensible, et ne boit pas une goutte d’alcool.

Légitime défense

Sur le chemin du retour, leur voiture est arrêtée par un policier blanc dont le zèle frise le ridicule. Le contrôle routier a vite fait de dégénérer, et l’homme, en situation de légitime défense, d’abattre l’agent. Pourtant, le duo prend la fuite?: comme l’explique la jeune femme, avocate, il ne fait pas bon avoir la peau noire lorsqu’on comparaît devant un tribunal de l’Ohio, État qui applique, avec une certaine ferveur, la peine de mort.

Commence alors le périple de ces deux jeunes gens – dont le nom n’est dévoilé qu’à la toute fin du film – qui choisissent de mettre le cap sur la Floride afin de rallier Cuba. Là où la militante du Black Panther Party Assata Shakur avait trouvé refuge après avoir tué un policier lors d’une fusillade, en 1973.

 

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm