Rafiki, film lesbien amoureux censuré au Kenya, la réalisatrice s’en va…

Rafiki, film lesbien amoureux censuré au Kenya, la réalisatrice s’en va…

Wanuri Kahiu, censurée en son pays, s’en va à Hollywood. La réalisatrice de Rafiki, premier film kényan sélectionné dans l’histoire du Festival de Cannes, a réussi à attirer la lumière sur elle avec ce récit lesbien amoureux et chaleureux, interdit de projection au Kenya malgré des financements publics. Le film ne représente pas le pays aux Oscars même si un tribunal de Nairobi avait autorisé le film à être projeté durant une semaine en vue de se qualifier.

Working Title et Universal l’ont choisie pour réaliser le film Covers, une romance qui se déroule dans le monde de la musique, à Los Angeles. Le scénario est signé par Flora Greeson. Avec deux agents aux Etats-Unis, Wanuri Kahiu, par ailleurs co-fondatrice de Afrobubblegum, est l’un des talents africains convoités par les studios.

Rafiki, sorti le 26 septembre en France, a été un énorme hit au Kenya. En une seule semaine d’exploitation, il est devenu la 2e plus grosse recette historique pour un film kényan. Il a séduit 6500 spectateurs dans son pays. Le film sortira aux Etats-Unis, au Japon mais aussi dans plusieurs pays africains.

ecrannoir.fr

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm