fbpx Rama Yade : qui est Joseph Zimet, son ex-mari et nouveau conseiller d'Emmanuel Macron ? - Afriseries & Ciné - Promouvoir les séries et le cinéma africains.

Rama Yade : qui est Joseph Zimet, son ex-mari et nouveau conseiller d’Emmanuel Macron ?

Rama Yade : qui est Joseph Zimet, son ex-mari et nouveau conseiller d’Emmanuel Macron ?

En août dernier, Emmanuel Macron avait choisi son nouveau conseiller communication, Joseph Zimet. Un homme de l’ombre, longtemps en couple avec Rama Yade, qui fête ce vendredi 13 décembre son 43e anniversaire.

Il aura fallu cinq mois à Emmanuel Macron pour remplacer Sibeth NDiaye, nommée porte-parole du gouvernement. En août dernier, le chef de l’Etat a choisi le discret Joseph Zimet pour devenir son nouveau conseiller pour sa communication nationale.

Un poste de l’ombre, comme il a eu l’habitude d’en endosser pendant de nombreuses années. Marié en 2005 et maintenant « séparé » de Rama Yade, qui fête son 43e anniversaire ce vendredi 13 décembre, il a longtemps vécu éclipsé par l’ancienne secrétaire d’Etat, avec laquelle il a eu une petite Jeanne en 2013. Dans le livre « Hommes de… » de Bérengère Bonte, il s’en amusait d’ailleurs en filant une métaphore sportive : il disait alors qu’il jouait en « deuxième division » quand son épouse évoluait « en Champions League ».

Fils d’un chanteur yiddish et d’une traductrice, Joseph Zimet a croisé la route de Rama Yade pour la première fois à Sciences-Po. A l’époque déjà diplômé en histoire, il commençait alors une thèse sur Jacques Bingen, le successeur de Jean Moulin auprès du général de Gaulle, comme l’écrivait Paris Match.

Il a commencé sa carrière au sein d’une association chargée de mettre en œuvre des programmes de développement local puis a embrassé la police en rejoignant le cabinet de Christian Sautter, adjoint au maire de Paris avant de s’envoler aux Etats-Unis. A Washington, Joseph Zimet a travaillé à l’ambassade de France où il n’oubliait pas sa compagne. Là-bas, il écrivait – sous pseudonyme – des chroniques sur l’élection présidentielle pour la Fondation Jean-Jaurès qu’il dédicaçait toujours à « M. R. Yade, qui a attendu ».

De retour en France en 2005, il a épousé Rama Yade dans le XXe arrondissement de Paris. Et politiquement, les deux s’éloignent. Deux ans après avoir rejoint l’UMP, elle a été nommée secrétaire d’Etat en charge des Affaires étrangères et des Droits de l’homme tandis que lui, « homme de gauche », devient conseiller de Jean-Marie Bockel. « Ma femme me fait passer des petits mots via mon ministre, c’est rigolo », plaisantait-il à l’époque, comme le rappelait l’Obs, qui décrit leur appartement de Montmartre et leurs soirées dans des restaurants italiens.

 

« Joseph Zimet n’est pas un communicant stricto sensu »

« Elle n’est pas impressionnée, elle garde son indépendance et sa liberté d’action, confiait-il au MondeElle est de droite, mais révolutionnaire. » Longtemps, Joseph Zimet est resté dans l’ombre de Rama Yade, en fidèle « supporter de son épouse », comme le décrivait Jean-Marie Bockel, qu’il avait suivi au secrétariat d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants.

Le gouvernement Ayrault l’a ensuite nommé directeur de la Mission du Centenaire de la Grande guerre, un organisme qui n’existe plus aujourd’hui. A ce poste, Joseph Zimet a notamment organisé toutes les manifestations liées aux commémorations et les sommets internationaux qui ont eu lieu en 2014 puis en 2018.

« Ancien strauss-kahnien, homme de gauche ayant travaillé pour la droite, intellectuel et technicien », comme le décrivait le Journal du dimanche, il a ensuite espéré obtenir un poste dans le gouvernement d’Edouard Philippe. Ce qu’il a donc finalement obtenu en août dernier.

Juste avant que son ex-mari soit nommé par Emmanuel Macron, son ex-épouse est partie aux Etats-Unis embrasser une nouvelle vie, avec leur fille Jeanne. Rama Yade, qui avait « besoin de changer d’air, de retrouver une feuille blanche« , comme elle l’expliquait au Parisien, est installée à Washington.

Quant à Joseph Zimet, après avoir épaulé Emmanuel Macron en 2018, il a accédé au poste de conseiller com’. Une nouvelle dont se félicitait l’Elysée : « Joseph Zimet n’est pas un communicant stricto sensu. Son parcours est révélateur de la volonté du président de s’entourer de personnes à l’expertise plus large, avec une ouverture dans le choix des profils ».

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Source : Gala.fr

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm