Rwanda : il fabrique des kiosques solaires mobiles pouvant charger 80 téléphones à la fois

Rwanda : il fabrique des kiosques solaires mobiles pouvant charger 80 téléphones à la fois

Si vous vous trouvez dans le centre de Kigali avec un téléphone déchargé et que vous devez passer un appel important, les kiosques solaires mobile sont là pour vous.

 

Dans toute la ville, on trouve des kiosques solaires mobiles avec un minimum de 5 cents pour recharger complètement un téléphone et 3 cents pour 10 minutes de Wi-Fi.

 

Ces kiosques solaires mobiles ont été fabriqués par Henri Nyakarundi, l’un des jeunes Rwandais qui a choisi de devenir un créateur d’emploi plutôt qu’un demandeur d’emploi.

 

Né de parents réfugiés du Rwanda, il a grandi au Burundi jusqu’à ce que la guerre civile force à nouveau la famille à partir. Aux États-Unis, Nyakarundi a étudié l’informatique à l’Université d’État de Géorgie et, à 19 ans, il a fondé sa première entreprise.

 

« Je n’étais pas du genre à travailler. Je pense que c’est ma personnalité, j’ai toujours aimé prendre mes propres décisions », a-t-il déclaré.

 

Son entreprise, African Renewable Energy Distributor (ARED), opère sous un système de microfranchise qui loue les kiosques aux agents.  ces derniers gagnent de l’argent en chargeant et en vendant des accessoires tels que le crédit mobile, les certificats gouvernementaux et l’électricité prépayée.

 

« C’est une affaire en boîte. Je veux faire quelque chose qui non seulement résoudrait un problème, mais qui aurait un impact social en créant des microentreprises pour les gens ».

 

Il y a actuellement 25 kiosques en activité au Rwanda, beaucoup dans les zones rurales où la population dépend des téléphones portables pour communiquer et envoyer de l’argent.

Pourtant, son invention- un kiosque mobile alimenté à l’énergie solaire qui recharge les téléphones cellulaires et connecte les communautés – vise à créer des milliers d’emplois à travers l’Afrique.

 

Elle a reçu de nombreux prix et subventions pour l’innovation dans le domaine de l’énergie, notamment de la part de Microsoft.

 

« Ma vision est de créer au moins 50 000 à 100 000 microentreprises à travers l’Afrique. C’est faisable. Vous avez devant vous une population qui va doubler dans les 25 à 30 prochaines années », a déclaré Nyakarundi à CNN.

 

De retour au Rwanda ou au Burundi pour les vacances, Nyakarundi a remarqué que bien que beaucoup de gens avaient des téléphones portables, ils avaient souvent du mal à les recharger.

 

Au Rwanda, l’analyse de l’industrie estime qu’environ 70 % de la population a un téléphone cellulaire, mais que seulement 18 % ont accès à l’électricité, selon la Banque mondiale.

 

En esquissant le premier dessin sur une feuille de papier, l’entrepreneur a conçu un kiosque à énergie solaire qui peut être remorqué par un vélo et qui permet de charger simultanément jusqu’à 80 téléphones.

 

Mais après des années d’essais minutieux de son modèle d’entreprise, Nyakarundi a déclaré qu’il est maintenant prêt à passer sérieusement à l’échelle supérieure. Il prévoit avoir entre 600 et 800 kiosques en place au cours des deux prochaines années.

 

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm