Séquestration et proxénétisme : Une Nigériane forcée à se pr0stituer à Saly Niakh Niakhal

Séquestration et proxénétisme : Une Nigériane forcée à se pr0stituer à Saly Niakh Niakhal
Christiane Ehiomone, originaire du Nigeria, a été séquestrée et obligée à se prostituer par un dénommé Innocent Iflaoma et ses hommes de main. Il s’agit de Rija Isikhumen et Emmanuel Anthony, respectivement âgés de 20 ans et de 25 ans.

La victime, âgée de 25 ans, a été amenée au Sénégal, il y a de cela six mois par son bourreau. Dès son arrivée, elle est installée dans une maison gérée par une dame nommée Monika.

Elle y retrouve huit  autres compatriotes, parmi lesquelles Esther Okwuthor, Reahal Obisesan et Abiemwense Izekor. Agées respectivement de 35 ans, 21 ans et 28 ans. Elles aussi, contraintes à se prostituer.  En effet elles devaient verser au quotidien, chacune quinze mille francs cfa à Innocent et vingt mille francs cfa à Monika.

Mais, suite à un différend entre les deux proxénètes, Monika quitte la maison et les filles sont déplacées vers une autre demeure. C’est là-bas, que Christiane Ehiomone tombe amoureuse de Forbose. De cette idylle, elle contracte une grossesse. Malheureusement pour elle, Innocent lui demande d’avorter. Face à son refus, ce dernier la roue de coups en visant son ventre.

Suite à cet acte, les éléments du commissaire Mandjibou Leye sont alertés par Forbose. À la descente des policiers, le mis en cause a voulu prendre la fuite, en tentant de  sauter sur la terrasse voisine.

Manque de chance pour lui, il se retrouve avec les deux genoux déboités. Ainsi, il est conduit sous bonne escorte à l’hôpital de Mbour. Actuellement, Innocent est placé en garde à vue.

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm