Tapha Sarr de “Dikoon”: « Li Oustaz Oumar Sall Wakh Amoul »

palm
palm
palm
palm